« Le lendemain », une clinique de la rédemption …

Ulrik Munther dans Le lendemain

Ulrik Munther dans Le lendemain

Un film est d’abord une suite d’images qui se donnent à voir, les unes après les autres, cadrages après cadrages. Une suite. C’est ce que nous rappelle le film beau et fort de Magnus Von Horn. Le lendemain ne se raconte pas, il se suit, pas à pas, les yeux et l’esprit grands ouverts. Lire la suite

Jafar Panahi : quand l’émancipation prend la forme du selfie

Taxi Téhéran

Taxi Téhéran

Taxi Téhéran de Jafar Panahi est indéniablement un film contestataire. Il a été réalisé malgré une interdiction par un cinéaste empêché – auquel il est interdit de travailler en Iran et qui ne peut non plus en sortir ni s’adresser directement à la presse. Mais ce qui est le plus contestataire dans ce long-métrage, ce n’est pas son propos, ou très peu et très indirectement, c’est son existence même, c’est le geste de filmer et surtout de diffuser les images montées, au-delà des frontières. Jafar Panahi se révolte contre une interdiction en apparaissant, espiègle, à l’écran et en « piégeant » plus ou moins réellement des spectateurs – les clients de son taxi-film – qui deviennent vite ses personnages et ses interlocuteurs, au rang desquels viennent se placer, dans un second temps, les passagers des salles de cinéma à travers le monde. Lire la suite

« Toto et ses soeurs » ou la dramaturgie du réel

Toto in Toto et ses soeurs

Toto in Toto et ses soeurs

Toto et ses soeurs, d’Alexander Nanau s’ouvre sur un plan en plongée donnant sur une cité HLM de Bucarest, lumière rasante et naturelle, brumes matinales, automne en Europe centrale. Un enfant escalade un mur, joue avec ses copains, marche dans la rue au coeur de la cité. Un petit brun qui se distingue du lot simplement parce que le cadrage le suit, souligne son existence et finit par le nommer. C’est Totonel dit Toto.  Lire la suite