La citation filmique comme commentaire dans « Résistance Naturelle » de Jonathan Nossiter

La chute d'Isard, attribué à Peter Brueghel l'ancien, 1583

« La chute d’Icare », attribué à Peter Brueghel l’ancien, 1583

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

Le film devient parfois la matière dont sont faits ses propres rêves ; s’écartant d’un degré du réel représenté, il nous rapproche d’un degré de notre propre réel, sans jamais que ni l’un ni l’autre ne soit atteint. La citation d’un film dans un film nous amène à un double jeu très fécond, nous rappeler que le film est un médium, un support qui peut être greffé, nous faisant sortir de sa fable pour l’aborder comme représentation, mais aussi nous amener subtilement à rêver une image depuis le film lui-même, à voir le film cité comme une pensée du film simplement vu, et non plus comme une ouverture sur un réel. Bien que, par définition, la texture de la greffe et celle du film-maître ne sont pas différentes, nous prenons la première pour un souvenir, une illustration, un jeu ou une pensée.  Lire la suite