À propos

La visée de ce carnet est de partager et de mettre en discussion mon travail de recherche dans un milieu académique ouvert et pluridisciplinaire où les approches sont multiples et variées, d’y rencontrer d’autres chercheurs venant d’autres champs et d’y partager des hypothèses de travail, des articles publiés, des notes de lectures et des analyses d’objets actuels. Le contexte académique de la plate-forme Hypothèses est à mes yeux une garantie de la qualité scientifique et constructive des échanges.

CV rapide :

Docteur en Esthétique et Sciences de l’Art de l’Université Paris 3  Sorbonne-Nouvelle

Qualifié CNU en section 18 (2013)

Chargé de cours en Histoire de la photographie, en esthétique de l’image et en cinéma (Histoire des formes filmiques) au département cinéma de l’UFR Arts et Médias de Paris 3 – Sorbonne-Nouvelle

Professeur certifié de Lettres Modernes / cinéma-audiovisuel en lycée.

Après un DEA en sociologie de l’Art et de la communication, à Paris V, sur La figure du moine dans la correspondance de Gustave Flaubert (1998) (sous la direction de Raphael Pividal), un Capes de Lettres modernes (1998) et un  Master 2 à l’EHESS, en anthropologie du visuel sur “L’image-fente” (2007), (sous la direction de Georges Didi-Huberman), j’ai soutenu en octobre 2012 une thèse préparée sous la direction de Murielle Gagnebin, à Paris 3, portant sur le concept d’image-fente, à partir du polyptyque cinématographique Le Décalogue de Krzysztof Kieslowski.

“De la finestra à l’image-fente. Ethique et esthétique du cadre à partir du Décalogue de Krzysztof Kieslowski”

Jury : Bruno-Nassim Aboudrar (Paris 3 – président), Murielle Gagnebin (Paris 3 – directrice), André Gunthert (EHESS), Laurie Laufer (Paris 7), Suzanne Liandrat-Guigues (Paris 8).

Mention Très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.

Mon travail porte désormais sur

1) La question de l’ouverture des images et des modalités anthropologiques, sociologiques et psychologiques des formes de croyance en la présence dans l’image, coeur du concept d’image-fente développé dans ma thèse, en centrant mon attention sur l’indicialité, comme mythe, illusion, croyance scientiste. Il s’agit ici de comprendre comment s’est constitué un savoir photographique, le noème barthésien du “ça a été” ou encore l’arché de Jean-Marie Schaeffer et à quel désir ou besoin anthropologique il fait correspondre la photographie. Thème : Objectivité, vérité photographique, présence/absence, psychanalyse des images, image-fente, Index/Indice, paradigme indiciaire.

2) Parole et image : Le rôle du sujet imageant, cristallisé dans le cadre, dans la relation du spectateur avec l’objet représenté à travers les trois supports, peinture, photographie, film, et le savoir qui les accompagne… En m’intéressant plus particulièrement à la relation Cadre-Lettre comme structure communes aux images et aux paroles écrites… Il s’agit de mettre en relation l’écriture et la notion de finestra développée par Alberti en 1435 pour établir les bases d’une énonciation… Le travail porte ici sur le rapport Verbe-Icône dans une perspective nouvelle fondée sur la notion d’énonciation. Un travail avec des réalisateurs est en préparation. Cette approche porterait surtout sur des formes filmiques spontanées telles que le journal (Mekas, Morder, Cavalier, Perlov…) le cinéma direct (Gheerbrant, Rouch, Le Masson, Kieslowski…) et la poésie du cadre chez Nurith Aviv ou Jonathan Nossiter.

3) La photographie et la photographicité de l’image filmique, à travers le questionnement du genre documentaire dans son rapport à la fiction, dans son rapport à la parole et dans son rapport au photographique comme fondement de son discours. Il s’agirait alors d’aborder la dialectique peinture-photographie telle qu’elle se manifeste dans les discours scientifiques sur le cinéma selon qu’on aborde la fiction ou le documentaire.

Ancien blog consacré au cinéma : Lucid Dreams

Ancien blog consacré aux images en général : Parergon

Blog Médiapart : Esprit critique

Twitter

Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *